Un lapin en appartement

environnement d'un lapin en appartement

Dès aujourd’hui, je lance un nouveau rendez-vous, une série d’articles quotidiens intitulée : Un lapin au quotidien (ULAQ). Pourquoi cette série ? En dehors des articles qui sortent sur des thèmes généraux, je souhaite vraiment vous faire partager mon quotidien avec mon lapin, Chipper. Ce sera l’occasion d’aborder beaucoup de sujets et d’interrogations que vivent les « parents » de lapins au quotidien. Aussi, j’espère que cette série te donnera l’envie, comme moi, d’avoir un lapin en semi-liberté/liberté.

Après cette petite introduction, laisse-moi te présenter le sujet du jour : avoir un lapin en appartement.

La vision du lapin dans la société

On commence fort ! Si j’aborde ce sujet avec toi aujourd’hui c’est parce que j’entend souvent dire beaucoup de choses sur la façon dont un lapin doit vivre mais presque jamais sur une vie possible en appartement

De petits esprits pour de gros préjugés

«  La place d’un lapin c’est au jardin », « la place d’un lapin c’est dans une cage » ou encore « Le lapin ? A la casserole ! » 

On passe très souvent d’un extrême à l’autre et c’est très manichéen. Soit les gens sont contre ou alors ils sont pour les lapins en liberté. Les avis divergent autant que sur notre président !

Les personnes qui n’ont pas de lapins savent toujours mieux que moi ce qui est mieux pour Chipper et se permettent de juger notre mode de vie

Il y a aussi des personnes qui sont surprises, qui ne savaient pas qu’un lapin pouvait vivre en liberté et y sont finalement favorable. Puis il y a les personnes qui ne cautionnent pas du tout au départ, ayant de nombreux préjugés. Mais qui lorsqu’ils rencontrent Chipper sont aussitôt attendris.

Quand tu as un lapin, tu doit faire face a beaucoup plus de jugement que lorsque tu as un chien ou un chat. C’est un animal encore méconnu de tous. Ou alors les personnes ayant déjà eu un lapin en cage se sentent jugés par toi, ce qui n’est pas le cas. Soit les personnes sont ouvertes d’esprit soit elles ne le sont pas. Si tu es ici, c’est que tu es ouvert d’esprit et que tu as envie d’en savoir plus sur les lapins. 

L’aménagement d’un lapin en appartement

Dans notre appartement, Chipper à son petit coin. Il vit en liberté dans l’appartement, mais la majorité de son temps il le passe dans son petit coin ou sous la table basse.

Voici à quoi ressemble l’environnement de Chipper :

De la curiosité à l’éveil

Quand tu as un lapin en liberté dans ton appartement, les personnes te posent beaucoup de questions, par curiosité ou pour appuyer leur position. Personnellement ça ne me gène pas de répondre à ces questions, parce que ça peut montrer le lapin sous un jour meilleur à certaines personnes.

« Ça doit sentir mauvais chez toi ?  » 

litière d'un lapin en appartement

Chez moi, la litière de Chipper ne sent pas, car je la change régulièrement. Tous les 2/3 jours à peu près. Vous voyez sur la photo qu’il est temps que je la change. Après ça dépend aussi de la litière utilisée. Pour ma part, j’utilise des granulés de bois à cheminée non-résineux, qui ont un très fort pouvoir absorbant. Il n’y a donc aucune odeur et les pieds de Chipper restent au sec. De plus, Chipper est propre et n’urine que dans sa litière. Pour ce qui est des crottes il y en fait quelques-unes en dehors de la litière, mais le gros y est !

« Tu le sors dehors des fois ton lapin ? »

Question que l’on me pose tout le temps. Chipper n’a pas eu la même fréquence de sortie aux différents moments de sa vie. 

Je te fais donc un petit historique. En 2015, dans notre premier appartement, Chipper était tout le temps en cage. Je le sortais sur la pelouse du Château de Caen (juste en bas de chez nous) quand il y avait du beau temps. Hormis son harnais qui le gênait, Chipper semblait plutôt à l’aise en extérieur. 

sortie d'un lapin en appartement

Quand nous avons déménagé en 2016 dans le 2nd appartement à mesure qu’il gagnait progressivement en liberté, j’entendais de plus en plus parler du VHD 1 & 2, la maladie hémorragique du lapin. J’ai donc fait vacciner Chipper pour le faire sortir dans le parc au pied de l’immeuble. 

Si moi j’étais vraiment contente de le sortir dehors, que tous les passants s’arrêtait pour regarder, Chipper était totalement stressé et toujours aussi gêné par son harnais. Pour sa santé, j’ai décidé d’arrêter de le promener. Ca me manque de le sortir dehors, mais je sais que c’est pour son bien et qu’il est mieux dans sa petite maison avec ses propres repères.

« Ton lapin ne mange pas les cables ? »

Alors.. Chipper est un lapin très sage et calme. Il ne dégrade jamais rien, sauf en cas de stress et de frustration. Par exemple quand mon frère l’a gardé pendant une semaine, il a beaucoup dégradé le tapis de la salle. D’ordre général, quand quelque chose change dans son environnement, il va s’y attaquer et après ça finit par se tasser. 

Il y a bien sur d’autres questions, mais ce sont les plus récurrentes.

Il est important d’en parler

C’est important pour moi d’en parler parce que quand Chipper était en cage, c’est ce genre de témoignage qui m’a fait prendre conscience des autres modes de vie d’un lapin et que mon Chipper était en mode survie. Il y a bien sûr des cap psychologiques à passer pour arriver à laisser son lapin se promener chez soi comme un chat et réussir à le considérer comme un animal de compagnie affectueux et aimant.

Un lapin en liberté dans un appartement c’est possible

Les bienfaits de la liberté pour un lapin

Depuis que Chipper vit en liberté dans mon appartement, il est beaucoup plus apaisé, notre relation est plus forte que jamais. Et puis ça fait tellement de bien de le voir évoluer, vivre sa vie et prendre confiance en lui de jour en jour. 

Donner de la liberté n’est pas compliqué

lapin en cage avant liberté en appartement

Si tu as un lapin actuellement en cage, sans jugement, je t’invite à te renseigner sur les autres modes de vie du lapin. Chipper aussi a été en cage (comme sur cette photo de 2016), je comprend tes réticences et craintes. Mais crois moi, donner de la liberté à ton lapin chez toi n’est pas si compliqué. Il n’y pas besoin de beaucoup de moyens et tu ne gagnes rien à attendre le bon moment, car c’est toujours le bon moment. Commence par des petites choses, comme laisser ouverte la cage plusieurs heures par jour sous ta surveillance et tu verras la différence, je te le garanti !

Le plus génial quand on a un lapin en liberté dans son appartement dans le rapport aux autres, c’est de voir leur curiosité grandir et leur avis changer, devenir plus neutre. Et surtout, lorsque l’on voit autour de soi des personnes changer les choses avec leur lapin ou avoir un lapin en semi-liberté, grâce à ses conseils


Partager l'article :
  •  
  •  
  •