Avoir un lapin libre et propre

environnement propreté lapin liberté

Un lapin en liberté d’accord, mais que dit-on de la propreté alors ? Si déjà, c’est le souk dans sa cage, tu te demandes certainement ce que ce sera quand il pourra aller partout. Dans l’article d’aujourd’hui, je te donne quelques astuces pour rendre ton lapin plus propre et te donner un exemple avec le cas de Chipper, mon lapin. 

Le frein à la liberté : la propreté du lapin

La dégradation et la propreté sont les deux freins principaux qui peuvent t’empêcher de faire vivre ton lapin en liberté. C’est légitime, bien que tu ne devrais pas en avoir peur.

Les lapins, des animaux propres

Comme dans toutes espèces d’animaux (homme compris) il y a des individus plus soigneux que d’autres. Cette variation peut s’appliquer aux lapins, bien que par nature, ce sont des animaux propres. Certains lapins « rangent leur chambre » et se lavent continuellement. Chipper fait beaucoup sa toilette, il a toujours eu l’odeur de l’amour. 

La cage : un mauvais moyen pour apprendre la propreté à ton lapin

Ton lapin est en cage et fait des crottes et des pipis partout ? C’est plus que normal. Comment veux-tu qu’il apprenne la propreté en vivant sur ses toilettes ? Je te suggère vivement de te renseigner sur le mode de vie libre des lapins de compagnie.

Placer un bac à litière dans la cage

lapin cage litière

La première étape pour favoriser l’apprentissage de la propreté avec de libérer ton lapin, c’est de mettre une litière dans sa cage. Tu as sûrement remarqué, les lapins font fréquemment leurs besoins au même endroit. Ils ont la même faculté que les chats à avoir un coin toilette. Alors mets de la litière dans un bac que tu places dans sa cage au lieu de le mettre dans toute la cage. À l’endroit sans litière, tu pourras mettre un petit tapis, pour plus de confort.

C’est de cette manière que j’ai commencé mon évolution avec Chipper. L’idée de liberté m’était encore totalement étrangère et à su faire son chemin de manière progressive dans mon esprit. Tout est parti d’un bac à litière dans sa cage. 

Faire confiance à ton lapin

La seconde étape est de faire confiance à ton lapin. Laisse le sortir aussi souvent que possible, tu te plairas à le voir explorer et gambader partout. Tu as sûrement peur qu’il ne croque tes câbles, mange le papier-peint où je ne sais quoi d’autre.

Ta peur est fondée, car les seules fois où tu as sorti ton lapin de sa cage pour « essayer », il a gâché sa chance en croquant un câble et en faisant pipi sur le canapé. Mais qu’il est idiot ce lapin, tu étais tellement plein de bonne volonté.

C’est là que tu rentres dans un cercle vicieux. Tu sors ton lapin -> il pisse partout, car il ne sort jamais de sa cage -> tu le renferme dans sa cage. Et ainsi de suite, dès que tu le sors de sa cage.

Avec Chipper, c’était tout le temps ça. À chaque fois qu’il sortait, il pissait et dégradait quelque chose, donc ça m’énervait et je rapportais ça sur lui en l’enfermant. Mais c’est par la confiance que je suis sortie de ce cercle vicieux. Il faut laisser le temps au temps.

Astuces pour apprendre la propreté à ton lapin

litière lapin propreté liberté
  • Mettre le râtelier de foin au-dessus de la litière. Car le lapin mange et crotte en même temps. Tu ne me crois pas ? Mets du foin à un endroit où ton lapin ne vas jamais et reviens plusieurs heures après 😉
  • Remettre les crottes dans la litière
  • Faire stériliser ton lapin chez un vétérinaire spécialisé NAC. Ça peut beaucoup jouer, en particulier sur le marquage urinaire des mâles. Chipper faisait du marquage urine dans notre chambre, après sa castration, il ne la plus jamais fait.
  • Ne pas lui donner de couchette trop molle. Parce que sur un sol mou, les lapins ont tendance à uriner.

Si tu veux en savoir plus sur mon aventure au quotidien, je t’invite à suivre ces articles que je publie chaque jour.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •